Laurent Sohier, président de Helio Pur Technologies, s’est rendu mi-novembre à Djerba pour participer à la journée technique de l’Eau dans l’usine du futur en Tunisie, organisée par le pôle industriel et technologique Pol.i.tech Gabès, le pôle de compétitivité HYDREOS et France Water Team.

L’usine du futur sera à coup sûr connectée, sans doute plus intelligente, mais quelle sera la place de l’eau au sein de cette nouvelle plateforme industrielle ? La Tunisie est l’un des pays de la Méditerranée les moins pourvus en ressources hydriques. L’eau est devenue un facteur décisif d’aménagement de l’espace et de développement économique et social en Tunisie. Avec environ 3 700 entreprises industrielles, les secteurs de la chimie, des matériaux de construction, de la tannerie et de l’agroalimentaire utilisent plus de 15 millions de m3 d’eau, dont 3,5 millions de m3 distribués par des réseaux publics, ce qui pèse lourd sur les ressources disponibles.
Dans ce contexte, l’eau devient un enjeu de compétitivité pour l'industrie. L’usine évolue déjà dans ce sens pour identifier des modes de production moins consommateurs en eau et en énergie. Mais de nombreuses questions demeurent, notamment celles liées à l’optimisation de la gestion de l’eau sur la plateforme industrielle du futur...

L’objectif de cette rencontre a été de définir un plan d’action portant sur l’efficacité hydrique afin d’optimiser les usages de d‘eau et d’améliorer les performances technico-économiques et environnementales des usagers industriels de l’eau : moins consommer, mieux produire, moins rejeter d’eau.

Laurent Sohier a présenté les solutions HelioPure qui visent à économiser l’eau et à diminuer les coûts liés à ce poste. Des économies de 50 à 80% sur les quantités d’eau et les coûts associés sont ainsi réalisables sans changer la qualité des produits grâce au tri à la source des eaux usées, au traitement adapté à la nature des matières contenues et à leur recyclage, à la réutilisation simple ou multiple des eaux usées.