Projet LIFE + financé par l'Europe

Le projet BIOSOLWARE (BIOSOL WATER RECYCLING) (07/2014-12/2018), réalisé dans le cadre du programme européen LIFE+ (LIFE13 ENV/FR/00071), est dédié à la mise en place d’un nouveau concept de station pour le traitement et la réutilisation des eaux usées domestiques pour l’irrigation agricole, ainsi que pour la valorisation de biomasse par méthanisation ou production de fertilisants. Son objectif principal est de démontrer les performances d’un prototype d’une capacité de 50 m3/j, intégrant le système innovant de Purification Bio-Solaire, pour proposer des solutions efficaces et concurrentielles permettant de traiter et de réutiliser jusqu’à 80% des eaux usées urbaines de collectivités de moins de 10000 EH.

Les objectifs de BioSolWaRe

❏ Au niveau environnemental : Promouvoir la réutilisation des eaux usées traitées pour limiter les risques de dégradation des écosystèmes aquatiques et la raréfaction des ressources en eau, améliorer le bilan carbone et énergétique par rapport aux technologies existantes.
❏ Au niveau réglementaire : Promouvoir une nouvelle solution pour le traitement des eaux usées qui permette aux petites communes d’atteindre les directives européennes.
❏ Au niveau économique : Développer des procédures et services pour la mise en place d’un nouveau concept de station et faciliter leur commercialisation dans différents pays sous stress hydrique.

Les partenaires du projet

Différents partenaires interviennent dans le cadre de ce projet : HELIO PUR TECHNOLOGIES qui assure la coordination technique et financière, la fondation CENTA, le groupe FCC AQUALIA et la société COLDEP.
Actuellement à la fin de sa première phase, un démonstrateur implanté à CENTA (Séville, Espagne) d’une capacité de 13 m3/j, est en exploitation. Il intègre un prétraitement (FCC AQUALIA), suivi du procédé de Purification Bio-Solaire en réacteur tubulaire (HelioPure®), puis d’une séparation par aéroflottation par air-lift à dépression (COLDEP) et de la valorisation de la biomasse par méthanisation (FCC AQUALIA).

La deuxième phase est prévue à partir d’Automne 2017 pour atteindre la capacité de traitement et réutilisation de 50 m3/j d’eaux usées traitées et désinfectées, ainsi que la production de fertilisants à partir de la biomasse microalgale.